Coup de coeur de Mars : Skip the Use

Skip the Use groupe de Rock Lillois aux influences pop/ska/punk/metal ne cesse de prendre du galon depuis 2008, grâce à ses 5 musiciens squatteurs de scènes françaises voire, internationales  : Stefani à la guitare, Jay Gimenez à la basse, Lio Raepsaet au clavier, Manamax Catteloin à la batterie et le déjà très emblématique Mat Bastard au chant. C’est en 2009, que sort leur premier album « éponyme »  un opus qui leur ouvrira bon nombre de portes comme les premières parties des concerts de Trust ou Rage Against the Machine, rien que ça ! Réalisant une nouvelle tournée européenne en 2010 soutenu par un album EP et propulsée par le morceau « Ghost », le groupe français se verra nominé aux victoires de la musique en 2012 dans la prestigieuse catégorie « Groupe ou artiste révélation scène de l’année ».

Depuis, à l’écoute des fans non rassasiés, le groupe sort le 6 février 2012, à la vitesse du son, un deuxième album « Can Be Late », aux inspirations de BlocParty. Franz Ferdinand ou bien encore Artic Monkeys. 

Le 20 Fevrier 2014, un nouvel avis de tempête nommée « Little Armageddon » nous arrive du Nord-Pas-de-Calais. Ce nouvel albums de Skip the Use, premier chez Universal, serait plus mature.  « On n’est pas non plus absolument satisfaits de Can Be Late, reconnaît le guitariste Yann Stefani. On l’a fait en un mois. On apprend de ses erreurs et, pour son successeur, on a travaillé dur et pris notre temps pour composer et enregistrer ». Pour nous, fans, c’est du Skip the Use :  des titres diversifiés nous faisant penser à un groupe différent derrière chaque morceaux. « je me dis qu’on a été un peu fous » aurait dit Yann Stefani. Mais c’est ce qu’on aime dans ce groupe un peu voire complètement allumé !

Arthur de Pins, dessinateur/auteur de l’excellente BD Zombillénium, vient de dévoiler le nouveau clip animé du titre « Nameless World ». avec en Guest, Pascal Nègre, le patron d’Universal Music ici en véritable diable.

Categories: Focus