Formule 1 – saison 2014 : nos sentiments…

C’est à l’issue de ce premier grand prix d’Australie, premier de la saison 2014, que nous vous livrons nos premiers ressentis à chaud.

Il faut noter qu’en cette nouvelle saison les moteurs de nos chers bolides passent du V8 atmosphérique au V6 turbocompressé hybride le but, moins de consommation et plus de spectacle !

Coté Spectacle, il est vrai que nous étions excité de voir les effets de ce changement radical sur ce début de saison.

Le premier effet « déroutant » lors des qualifications de samedi fut le bruit, les F1  plus silencieuses nous laissent percevoir plus de sons comme les freinages ou le sifflement des turbos. Le spectacle, c’est les blocs Mercedes qui nous l’ont proposé sur les châssis Mercedes, McLaren ou autre Williams. « Oui » la hiérarchie a changer, quid des Renault invisibles ou Ferrari manquant de peps. L’espoir était pourtant bien là avec le pilote local, Ricardo (AUS-Red Bull/Renault) arrivant sur la 2ème marche du podium mais, rapidement disqualifié pour des histoires de débitmètre. Mais le show y était avec un abandon de 2 ex-champion du monde (Vettel & Hamilton) et la découverte d’un nouveau talent, le jeune promu Kevin Magnussen (DAN-McLaren/Mercedes) arrivé 2ème pour sa toute première compétition en F1 !

L’autre paramètre important pour nos gentlemen driver est l' »ecoconduite » avec pour objectif de faire autant de tours que les années passées avec beaucoup moins de carburant soit 35% de moins (100 kg par course). N’oublions pas, au passage, l’allongement de l’espérance de vie des blocs qui devront tenir 5 grands prix.

Pour finir, que dire du vainqueur Nico Rosberg (ALL-Mercedes), un vrai métronome avec un départ et une course exemplaire. Vivement le G.P. de Malaysie qui semble déjà être très prometteur, on en salive d’avance !

 

Le classement final du premier Grand Prix de la saison (Melbourne) :

G.P. AUS 2014

 

 

Categories: Auto, Non classé