Lexus CT200 h : une hybride premium accessible à tous.

Première Lexus à intégrer le segment des berlines compactes, la CT 200h est également la seule de sa catégorie à allier luxe et technologie « full hybride ». La division premium du groupe Toyota souhaite donc s’offrir une image, plus jeune et accessible, sans délaisser son savoir faire reconnu en matière de propulsion hybride.

Depuis 2005 et la sortie de son RX400h, Lexus est devenu un spécialiste de la voiture hybride. Ainsi, en passant du 4×4 aux limousines puis aux berlines, La marque premium suit aujourd’hui l’évolution de la demande tout en souhaitant conquérir les clients Toyota attirés vers un standing supérieur. Moins haute de 8 centimètres que sa cousine Auris, la CT 200h joue la carte de la sportivité en conservant une certaine sobriété dans ses lignes discrètes, élégante et modernes ; on est bien dans la catégorie Prémium. Avec ses mensurations de 4,32 m. et sa technologie d’avant garde, la Lexus se pose clairement comme une concurrente face à la BMW série et l’Audi A3. Pour s’en convaincre, il nous a suffit alors de contempler son habitacle raffiné et particulièrement agréable à vivre. L’impression qualitative y est bien réelle mêlant qualité d’assemblage, matériaux nobles ou encore technologies astucieuses comme le « remote touch », un joystick façon souris, inauguré par le RX 450h et permettant de naviguer dans les menus comme sur un ordinateur. L’habitabilité quant à elle ne battra pas de record avec un coffre semblant étroit (375 l.) mais dissimulant, à notre grande surprise, un deuxième espace de rangement sous le plancher.

Coté moteur, la CT 200h reprend les caractéristiques techniques de la Prius (l’hybride culte de la maison mère) à savoir une puissance maxi de 136 ch développée par le tandem bloc thermique 1,8 VVT-i essence et moteur électrique. Ce choix, fort judicieux, permet à la CT d’obtenir 2 km d’autonomie électrique, jusqu’à 45 km/h et, de n’émettre que 87 g de Co2. Malgré son poids de 1,4 tonne, son châssis affiche une belle précision et les 136 chevaux affichent de bonnes performances (180 km/h et 10,3 secondes pour le 0 à 100 km/h). Lors de notre essai, la boite de vitesse à variateur (CVT) nous aura quelque peu dérouté en lissant nos accélérations. Fort heureusement, les 3 programmes de conduite, Normal, Eco et Sport, nous auront permis d’éviter les compromis entre performances et sobriété en jouant notamment sur la consistance de la direction, l’intervention des aides électroniques et sur l’alimentation du moteur électrique qui varie de 150 à 650 V pour optimiser au choix la consommation ou les performances.

Dotée d’une sobriété étonnante de 3,8 l/100 km et une pléthore d’équipements dés le premier niveau de finition « Emotion » cette compact premium ne manque pas d’atouts. Profitant de 2000 euros de bonus écologique, la CT 200h affiche un tarif de base à 27.000 € comparable à celui de ses concurrentes diéselisées. Lexus promet un budget d’entretien très faible équivalent à celui de la Yaris à moteur essence de1 litre.

La Lexus CT 200h, n’est pas une Prius embourgeoisée, c’est une vraie Lexus !

Un condensé du savoir-faire d’une marque premium Japonaise à l’habitacle luxueux, soigneusement fini et au comportement routier jugé de haut niveau. Une révolution silencieuse en parfaite adéquation avec la réalité écologique du moment.

Modèle essayé : Lexus CT200h Emotion (27000 €*)

Vitesse Maxi (km/h) : 180

Puissance fiscale (cv) : 5

0 à 100 km/h (s) : 10’3

Poids (kg) : 1 370

Coffre à 5 (l) : 375

Réservoir (l) : 45

Conso (100 km) urbain / extra urbain : 3,9/3,7

Moyenne constructeur : 3,8

CO2 (g) : 87 (bonus 2000 €) 

*Bonus écologique de 2000 € déduit

[flickrset id= »72157627519387289″ thumbnail= »square » photos= » » overlay= »true » size= »large »]

Categories: Essais auto
  • guillaume

    super voiture lexus se rapproche de bmw petit a petit